Blagues taggés avec ‘Bush’

Le timbre Bush

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (34 votes, moyenne: 4.21 sur 5)
Loading ... Loading ...
Mercredi 8 octobre 2008

Bush est devenu un héros, il veut donc un timbre à son effigie.
Il demande qu’on lui fasse un timbre d’excellente qualité.
Les timbres sont créés, imprimés et distribués.
Bush est très content, mais au bout de quelques jours, il reçoit des plaintes comme quoi le timbre ne collerait pas.
Il convoque les responsables et demande une enquête.
Celle-ci est menée dans plusieurs bureaux de poste et les conclusions sont envoyées à George Bush :
“Il n’y a rien d’anormal avec la qualité des timbres ou de la colle; le problème vient du fait que les gens ne crachent pas du bon coté !”

L’irak sauvé des americains

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (36 votes, moyenne: 3.81 sur 5)
Loading ... Loading ...
Mercredi 8 octobre 2008

Saddam a trouvé une arme pour détruire l’armée U.S. Il va donner un flacon d’Hextril à chaque irakien, car l’Hextril est un remède souverain contre les problèmes de Bush

Bush encore une guerre?

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (20 votes, moyenne: 3.1 sur 5)
Loading ... Loading ...
Lundi 22 septembre 2008

Le Président George Bush est assis dans le fauteuil de son bureau Ovale, en train de se demander quel pays il pourrait bien envahir à la suite de l’Irak pour se faire à nouveau réélire les Républicains à l’issue de son second mandat…
Quand tout à coup, son téléphone se met à sonner… “Bonjour, Monsieur le Président” dit une voix avec un fort accent belge. “C’est Willy Vandeputte, président du cyclo-club namurois en Belgique. Fieu, je t’appelle pour te dire que que nous déclarons officiellement la guerre aux États-Unis!”
“Hem, eh bien Willy,” répond Dobelyou, “C’est en effet une nouvelle importante! Quelle est la taille de votre armée?” “En ce moment,” répond Willy après un moment de réflexion, “On est moi, mon cousin Rudy, Eddy mon voisin d’à côté, et toute l’équipe du vélo-club namurois. Ça fait huit!”
George l’arrête
“Je dois vous dire Mister Vandeputte, que j’ai un million d’hommes dans mon armée qui n’attendent que mon ordre pour envahir la Belgique. ”
“Gotferdom,” s’exclame Willy. “Faut que je te rappelle, fieu !” Et il raccroche.
Évidemment, le jour suivant, Willy appelle à nouveau Bush. “M. Bush, la déclaration de guerre est toujours d’actualité! Nous sommes parvenus à acquérir de l’équipement d’infanterie!”
“Et quel équipement avez-vous donc à présent M. Vandeputte?”
“Eh bien, nous avons deux moissonneuses-batteuses, un caterpillar, et le tracteur et la remorque de la ferme de Jeff.”
Le Président Bush soupire. “je dois vous dire, Willy, que j’ai 16 000 chars Abrahams et 14 000 blindés légers. En outre, j’ai rappelé les réservistes de la Garde Nationale , et mon armée compte 500 000 hommes de plus que depuis notre dernier coup de fil.”
“Potverdek”, lâche Willy, “je vais te rappeler, laisse-moi un jour ou deux!”
Comme il fallait s’y attendre, Willy rappelle le jour suivant:
‘”Président Bush, la guerre est toujours pour demain! Nous avons monté notre propre flotte aéronautique nous même! Nous avons récupéré l’avion d’épandage de pesticides de la coopérative et on a mis tous nos fusils de chasse dans l’habitacle, soyez prêts à recevoir des pruneaux, des plombs, et même une bonne dose de D.D.T. si il le faut! Deubeulyou reste silencieux un moment, puis il se racle la gorge et dit:
“Monsieur Vandeputte, l’armée U.S. compte 10 000 bombardiers et 20 000 avions de combat. De surcroît, mon dispositif militaire est secondé par des batteries de missiles sol-air à guidage laser. Et depuis que nous avons parlé ensemble la dernière fois, j’ai fait passer mon armée à DEUX MILLIONS d’hommes!”
“Jésus, Marie, Joseph,” renâcle Willy, “j’vais t’rappeller.”
Comme prévu, le jour suivant, Willy rappelle Deubeulyou: ‘”Président Bush! Je suis désolé de devoir vous dire qu’on va devoir faire une croix sur cette guerre”
“Oh, je suis bien triste d’entendre ça” répond Bush. “Et quelle la raison de ce revirement si soudain?”
“Eh bien, monsieur,” avoue Willy, “on s’est tous assis autour d’une bière avec les copains et on a eu une longue conversation. Après quelques pintes de Chimay, on en est arrivé à la conclusion qu’on ne trouverait jamais assez de place et de nourriture par chez nous pour deux millions de prisonniers!”

Que risque-t-on à traiter G. W. Bush d’andouille ?

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (13 votes, moyenne: 3.77 sur 5)
Loading ... Loading ...
Lundi 22 septembre 2008

Que risque-t-on à traiter G. W. Bush d’andouille ?
- Cinq ans de prison pour divulgation de secret d’état.

3 chirurgiens

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (15 votes, moyenne: 4.33 sur 5)
Loading ... Loading ...
Vendredi 12 septembre 2008

3 chirurgiens américains discutent ensemble des opérations les plus difficiles qu’ils ont réalisé.
Le premier dit :
- “Je suis le meilleur chirurgien du Texas. Un pianiste de concert avait perdu 7 doigts en tondant son gazon, je les ai recousus et 8 mois après, il donnait un concert pour la reine d’Angleterre !”.
Le deuxième dit :
- “Ce n’est rien, j’ai opéré un gars qui avait perdu ses deux bras et ses deux jambes. Deux ans après, il a gagné une médaille d’or aux jeux olympiques !”.
Le dernier dit alors :
- “Moi, Il y a quelques années, un gars shooté à la cocaïne et à l’alcool s’est jeté sous un train avec son cheval. Tout ce qu’il restait c’était le cul du cheval,
le chapeau de cow-boy du gars et un peu de cervelle…” Les deux autres, ensemble :
- “E! t alors ?”
Le dernier avec un grand sourire:
- “Devinez qui est président des États-Unis en ce moment ?”

Bush ecoute Dieu

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (20 votes, moyenne: 4.5 sur 5)
Loading ... Loading ...
Vendredi 12 septembre 2008

Dieu a dit :
- Il faut pacifier. Il faut désarmer.
Bush a compris:
- Il faut pas s’y fier. Il faut des armées.

Bush visite un asile

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (12 votes, moyenne: 4.42 sur 5)
Loading ... Loading ...
Jeudi 11 septembre 2008

Pendant la visite d’un asile psychiatrique, G.W. Bush demande au directeur quel est le critère qui définit la guérison d’un patient.
- ” Eh bien, dit le directeur, nous remplissons une baignoire et nous offrons une petite cuillère et une tasse à thé et nous demandons au patient de vider la baignoire. ”
- ” Je comprends, dit Bush… Une personne normale choisit la tasse, qui est plus grande. ”
- ” Non ! Répond le directeur. Une personne normale tire le bouchon de la baignoire. “


Google Reader or Homepage Add to My Yahoo! Subscribe with Bloglines Subscribe in NewsGator Online Add to My AOL Add to Technorati Favorites!